Logo de l'entreprise SideCare

Tout ce qu'il faut savoir sur les cotisations prévoyance

Les cotisations prévoyance peuvent offrir à votre entreprise des avantages souvent méconnus, aussi bien à l'employeur qu'aux salariés. Outre la sécurité de vos collaborateurs, les cotisations prévoyances peuvent également vous donner droit à certaines exonérations sociales et fiscales.

Qu’est-ce que la prévoyance ?

La prévoyance est un dispositif, qui vient compléter les services de la Sécurité Sociale, en protégeant vos salariés en cas de risques graves ou d’accidents pouvant menacer leur intégrité physique. La prévoyance peut notamment vous couvrir (vous ou vos ayants droit) en cas de :

  • Maternité
  • Maladie
  • Incapacité de travail temporaire ou permanente
  • Invalidité partielle ou totale
  • Décès

On distingue également deux régimes de garanties fournies par la prévoyance, qui peuvent varier en fonction de l’aléa subi par votre salarié, mais surtout suivant la méthode de remboursement , à savoir :

  • Une garantie “petit risque” : qui concerne la maternité, la maladie, les accidents, mais ne prévoit qu’un remboursement des frais de santé
  • Une garantie ”risque lourd” : qui concerne les cas d’incapacité de travail ou d’interruption de l’activité professionnelle et permettent un maintien partiel du salaire

Quels sont les avantages de la cotisation prévoyance d’entreprise ?

La prévoyance collective est souvent considérée comme la meilleure formule de couverture sociale, moins chère qu’une mutuelle privée et souvent plus efficace en cas d’accidents graves. De plus, la prévoyance est un régime social qui favorise l’équité et renforce les liens et la solidarité au sein de votre entreprise, car tous les collaborateurs peuvent être couverts sans distinction de poste, de revenu ou d’âge. Vos salariés peuvent donc travailler sereinement, en sachant bien qu’en cas d’accident grave ou d’arrêt de travail, ni eux, ni leurs proches ne seront lésés. En choisissant de cotiser à la prévoyance, l’employeur prend un engagement formel vis-à-vis de ses salariés. En tant qu’employeur, vous garantissez le respect du contrat de prévoyance souscrit auprès de l’organisme assureur, au nom de vos collaborateurs, sous peine de sanction.

Ajoutons également que la cotisation prévoyance peut vous permettre de bénéficier d’exonérations sociales et fiscales. Pour cela :

  • Vous devez choisir une prévoyance collective, c’est-à-dire que l’ensemble de vos collaborateurs doivent être couverts, ou l’ensemble d’une catégorie objective de salariés (sous réserve de pouvoir la justifier grâce aux critères prévus à cet effet.
  • La prévoyance doit être obligatoire, c’est-à-dire que vous devez l’imposer aux salariés concernés.
  • La prévoyance doit couvrir et compléter les mêmes risques que ceux de la Sécurité Sociale, c’est-à-dire, la maternité, la maladie, la dépendance, l’invalidité et le décès
  • La prévoyance souscrite doit respecter le contrat responsable, qui impose la prise en charge de frais minimaux, limite et exclus certains remboursements.
  • Le régime de prévoyance doit faire l’objet d’un accord collectif, acte juridique indispensable pour profiter des avantages fiscaux et sociaux. Le plus simple est de formaliser cet acte par une DUE. N’hésitez pas à consulter notre article pour en savoir plus sur la Décision Unilatérale de l’Employeur et à télécharger notre modèle de document ici.
  • Les cotisations prévoyance ne doivent être versées qu’à une institution de prévoyance, une entreprise d’assurance ou une mutuelle.

Quel est le partage des cotisations prévoyance entre employeur et collaborateur ?

Le taux de cotisation à la prévoyance varie en fonction des tranches de salaire fixées par la Sécurité Sociale. Avant le 1er janvier 2019, on comptait trois tranches de découpe salariale :

  • La tranche A: entre 0 et 3 428 euros mensuel
  • La tranche B: entre 3 429 et 13 712 euros mensuel
  • La tranche C: entre 13 713 et 27 424 euros mensuel

Depuis la fusion de l’Agirc et de l’Arrco, deux nouvelles tranches sont apparues, les tranches 1 et 2, censées remplacer les trois précédentes. Elles sont réparties comme suit :

  • Tranche 1: entre 0 et 3 428 euros mensuel
  • Tranche 2: entre 3 429 et 27 424 euros mensuel

Aussi, pour comprendre la répartition des cotisations, il faut distinguer entre deux types de prévoyance :

  • Les cotisations à la prévoyance pour les cadres: La prévoyance est obligatoire pour les cadres et la cotisation représente au minimum 1,50% de la tranche A (ou de la Tranche 1) du salaire. De plus, sur ces 1,50% au moins 0,75% de la cotisation doit revenir à la prévoyance décès, tandis que l’employeur peut utiliser le reliquat pour couvrir d’autres risques, par exemple l’invalidité.
  • Les cotisations à la prévoyance collective: La cotisation est en général partagée entre l’employeur et le salarié à hauteur de 50/50. En tant qu’employeur, vous pouvez néanmoins décider d’augmenter votre part de cotisation, voire prendre intégralement en charge la couverture, afin de bénéficier de meilleurs avantages fiscaux et sociaux.

Où trouve-t-on les cotisations prévoyance sur la fiche de paie ?

Les cotisations prévoyance et les éventuelles exonérations auxquelles vous avez droit peuvent se trouver sur le bulletin de paie sous différents noms. En général, elles y figurent sous le libellé “cotisations prévoyance” ou “complémentaires”, mais peuvent aussi être classées par catégories “santé”, “invalidité”, “décès” etc. Souvent, la fiche de paie prend en compte la part salariale et patronale des cotisations.

Si vous souhaitez simplifier votre gestion de paie et y inclure automatiquement les affiliations mutuelle et prévoyance, vous pouvez essayer notre SIRH gratuit ou télécharger notre modèle de document fiche de paie.

Contenu rédigé par : Dimitri

Mis à jour le 20 février 2022

Les articles présents dans les mêmes guides

Les avantages fiscaux et sociaux de la prévoyance.
Nous revenons sur la réglementation de la prévoyance, afin que vous puissiez bénéficier des avantages fiscaux et sociaux qu'elle peut offrir.
Lire l’article

Articles liés

Prévoyance - Garantie capital en cas de décès du conjoint survivant : le capital « double effet »
Explication de la garantie de prévoyance double effet
Lire l’article
Prévoyance - Garantie Capital en cas de décès accidentel
Explication sur la garantie et le versement du capital en cas de décès accidentel
Lire l’article
Part employeur et part salarié dans les cotisations des mutuelles santé
Comment se répartit le paiement par l'employeur de la mutuelle et celui des salariés ?
Lire l’article
Annonces légales - Modalités et conditions
Dans quels cas l'entreprise est dans l'obligation de faire une annonce légale ? Réponse dans cet article dédié aux annonces légales en France !
Lire l’article
Pourquoi changer de mutuelle ?
Quand l’on parle de mutuelle et de prévoyance en entreprise, nous avons tous l’impression que le sujet est compliqué et peu engageant. Résilier, co...
Lire l’article
Ce qu'il faut savoir en droit du travail
Les bases et éléments clés du droit du travail dans le cadre de la crise sanitaire liée au COVID19.
Lire l’article
Guide sur Tout ce qu'il faut savoir sur les cotisations prévoyance
4.9 / 5 - à partir de 82 avis.